BlogBlog

Succession in a Family Business: Blessing or Curse?

Family Business

Par Marc-André Alary / Unison Workplace Strategies

 

Est-ce qu’une personne passionnée par sa profession d’entrepreneur pense à la retraite? Pourquoi pas? La seule différence entre un employé et un entrepreneur est la préparation de la relève, qui est en fait un élément crucial.

Pour cela, nous devons bâtir une équipe de leaders et de solides systèmes de gestion. Cette préparation présente un autre avantage : elle permet d’augmenter la valeur de votre entreprise pour ainsi profiter encore plus.

Alors il y a trois ans, j’ai décidé de préparer la relève. Naturellement, quand vous êtes père de quatre enfants, il est normal de vérifier si l’un deux y seraient intéressés. C’est ce que j’ai fait et bingo, Christian était intéressé à cette option.

Beaucoup de gens me disent que je suis chanceux qu’un de mes enfants veuille prendre la relève, mais ce qui est étrange, c’est que tous ceux qui me le mentionnent ne sont pas des entrepreneurs. Alors ma réponse est oui et non. Oui, je suis heureux de voir un de mes enfants vouloir prendre la relève et non, car je sais que sur le plan émotif la situation sera plus complexe. Y aura-t-il des défis? Oui! Devrai-je mettre de l’eau dans mon vin comme Christian aussi devra le faire? Oui. Comment y arriver et garder la relation père et fils saine? Comment faire ce transfert en étant juste et équitable pour les trois autres enfants?

Nous en sommes à notre quatrième année d’un plan de dix ans. Pendant les trois premières années, Christian a pris de l’expérience sur le marché de travail dans le domaine manufacturier et j’en profite pour remercier Robert Savoie de Maisons Suprêmes de lui avoir donné cette expérience.

Voici le premier conseil parmi d’autres que je vous donnerai au cours des prochains mois : si l’acheteur est un membre de la famille, il doit acquérir de l’expérience à l’extérieur de l’entreprise, que votre plan de relève soit pour cinq ou dix ans. Pourquoi? Afin d’outiller la relève à connaître et vivre une culture différente et un style de leadership différent.

Alors au moyen de ce blogue, nous allons vous faire part de notre aventure dans le but de vous apporter conseils et idées si votre cheminement se compare au nôtre. Mon premier souci est de préserver l’unité familiale et mon deuxième, de remettre la gestion d’une partie de mon patrimoine familial entre les mains d’un de mes fils.

La réalité est que Christian est là, et lorsqu’il prendra la relève, malgré toute la préparation que nous ferons, il va faire des erreurs, tout comme moi quand j’ai racheté la part de mon associé et que je suis devenu PDG.

Certaines erreurs sont coûteuses, d’autres moins. Il est utopique de penser qu’on peut les éviter, car tout entrepreneur doit prendre des risques et par conséquent, il est très probable que des erreurs surviennent. Alors, il est essentiel pour moi de préparer mon entreprise à affronter de futures tempêtes. C’est le but ultime de bâtir une entreprise pour la revendre.

Prochain sujet : ma rencontre familiale.

Merci!