Temps de réflexion

Temps de réflexion

By Marc-André Alary / Unison Workplace Strategies

Déjà plus d’un an que mon fils Christian est revenu au sein de l’organisation après avoir travaillé 3 ans à l’extérieur.

Je prends maintenant le temps de faire un retour sur cette première année et si je résume le tout en une phrase et bien la voici :

J’ai dû apprendre à laisser mon ego de côté et exercer une grande dose d’humilité.

Pourquoi?

Jusqu’en 2017, j’étais partenaire dans la compagnie pendant 15 ans. Ce n’est qu’en 2017 que je suis devenu président DG et propriétaire unique.

C’est à ce point que j’ai décidé de mettre mon plan de croissance en place.

Si je devais évaluer ma performance comme PDG d’Unison depuis 2017, et bien pour ne pas être trop dur sur moi-même, il y a place à l’amélioration. Si j’avais un conseil d’administration mon emploi serait probablement en danger, financièrement parlant, très décevant. J’ai compris qu’une croissance comporte des risques et que pour soutenir une croissance, un élément essentiel est l’encaisse (le cash flow). Bien qu’elle fût solide au début, à la suite d’erreurs d’embauche, d’un manque de focus, et un peu d’impatience à réussir, la performance financière a été très décevante.

Quand Christian a pris connaissance de tout cela et en bon chiac, il n’était pas impressed. J’ai dû expliquer mes décisions et admettre mes erreurs. Pas facile je dois admettre.

Par contre, stratégiquement parlant, nous avons fait des pas de géant. Notre mission, vision, nos valeurs et tout autre concept stratégique comme notre BHAG, notre carré de sable, nos éléments de différenciation, notre client idéal n’ont j’aimais été aussi clair et maintenant nous avons un focus très clair sur où nous allons et quoi nous allons accomplir.

Sur une note très encourageante, je suis emballé que la vision de Christian, et ce qu’il veut créer chez Unison, soit très similaire à la mienne. Donc je sais que cela représente un gain majeur dans le processus de transition étant donné que nous n’avons pas besoin de dépenser de l’énergie à débattre nos idées.

Les résultats de cette année pour moi m’ont motivé à accélérer mon plan pour accomplir ma vision, une accélération prudente, mais nourrie de détermination sans précédent. Car la réalité est la suivante : je n’aime pas la dépendance qu’Unison a sur moi, cela doit s’arrêter. Je n’ai pas l’intention d’arrêter de travailler, mais je veux éliminer cette dépendance et ainsi avoir un équilibre plus saint entre travail et loisir.

Pour terminer, je vous partage cette pensée :

“Ce n’est pas important ce qui nous arrive, c’est ce que l’ont fait avec cette situation.”