Opinions accrochées sur des anciens paradigmes

Que pouvons-nous faire quand les opinions des travailleurs sont accrochées sur des anciens paradigmes?

Pouvons-nous changer ces perceptions, ces opinions?

Hier, j’animais une séance de formation pour un groupe de 17 employés d’un de nos clients. La formation, une certification ceinture blanche, faisait partie de la mise en place d’un programme d’amélioration continue. Nous en sommes à notre 5e année d’implantation. Étant dans les derniers milles de l’implantation, ce groupe n’était donc pas le premier.

J’ai été étonné par deux choses. Deux comportements qui me forcent à me demander pourquoi après cinq ans nous avons encore ce défi.

Le premier comportement dont je veux vous faire part est relatif aux avis de participation à la formation. Malgré un processus bien défini, un formulaire et une procédure développés par le client, des employés — et ici je parle au pluriel — ont été avisés la veille de la journée de formation. Pourtant la sélection des candidats avait été faite au début de l’été, il y a environ quatre mois.

Le deuxième comportement que j’ai observé et subis — oui vous avez bien lu — est les commentaires de certains participants sur le style de leadership en place dans l’organisation. Le tout se résume par la phrase suivante : « les patrons décident et l’employé tait toi et exécute ».

Je ne peux dire si cela est le cas ici, mais il y a une perception. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, elle est là. Qu’elle soit nourrie par des incidents qui remontent à plusieurs années, la perception est toujours là. Il faut la gérer et surtout, pouvons-nous changer cela? À mon avis OUI.

Connaissant le style de leadership en place, je dois admettre que je suis un peu surpris. Alors, comment changer ces comportements? Voici ce que je propose. Identifier les habitudes à changer, dans le cas présent, communiquer rapidement l’information reçue et arrêter les critiques négatives. Souvenez-vous que tout comportement se change. Dans ce cas décrit ici, nous aurons beaucoup d’énergie à déployer, mais il en vaut la peine, car tout comme moi vous connaissez l’impact sur la motivation quand la communication est bonne et positive.

Je vous propose le schéma suivant.

Opinions accrochées sur des anciens paradigmes

Supposons que vous décidez d’instaurer une réunion hebdomadaire pour débuter le processus d’amélioration de la communication et contrer les perceptions négatives. Comment utiliser ce graphique?

Rendez-le évident : un affichage des réunions avec un rappel.

Rendez-le attrayant : un budget pour collation santé.

Rendez-le facile : un agenda prédéterminé et un facilitateur désigné.

Rendez-le satisfaisant : un tableau de bord des réunions complété, un sondage des employés.

Voilà des idées que je vous suggère pour remédier à ce genre de comportement si vous le vivez dans votre entreprise.

Laisser un commentaire